bandeau artiste et artisan
Bijoux de Korrigane et sculptures de Laurent Girard

Bonjour à tous !

Ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux ont sûrement remarqué qu’il m’arrive régulièrement de parler aussi d’art et d’artistes. Étant également bénévole de l’association Art2Rennes et ayant passé quelques temps en Histoire de l’Art, c’est aussi un sujet qui m’intéresse.

Au fil de mes rencontres avec différents artisans, artistes et amateurs d’art et d’artisanat, je me suis posée une question : quelle est la différence entre l’art et l’artisanat ? Est-ce si différent ? Et en posant la question je me suis aperçue que la plupart des personnes avait des définitions et des « visions » différentes de ces termes. Je remercie d’ailleurs tous ceux qui ont répondu sur les réseaux ou via mon questionnaire.

Soyons clair, si vous vous attendez à avoir en fin de l’article deux cases bien définies (spoiler alerte) je vous invite à passer votre chemin et à aller lire un autre article du blog. Si j’ai voulu écrire sur ce sujet c’est pour pouvoir, à partir de définitions officielles, donner des pistes de réflexion et permettre à chacun de donner son avis et d’en discuter dans les commentaires.

La réponse du dictionnaire :

Selon le dictionnaire Le Robert, un artisan est une « personne qui fait un travail manuel, qui exerce une technique traditionnelle à son propre compte, aidée souvent de sa famille et d’apprentis (ex. serrurier, plombier) ».
Un artiste, quand à lui, est une « personne qui se voue à l’expression du beau, pratique l’art, une personne qui crée une œuvre d’art, surtout une œuvre plastique. L’artiste et l’artisan ».

Hum, merci Le Robert mais on n’est pas vraiment plus avancé… Pour avoir d’autres avis j’ai donc demandé à plusieurs personnes de me donner trois mots pour définir un artisan et trois autres pour définir un artiste. 

Bien qu’il n’y ait pas d’avis unanime quelques grandes lignes se dessinent tout de même. L’idée qui ressort le plus pour un artisan, c’est qu’il est créatif et habile de ses mains. Il est aussi vu comme une personne bienveillante qui fabrique des objets de qualité, originaux et pratiques.

En ce qui concerne l’artiste on imagine plus une personne rêveuse, sensible à la beauté. Son travail est synonyme de rareté, et d’intemporalité.

Maintenant entrons un peu plus dans le détail et dans mon avis personnel. 

tableau en cours de Sophia Bebin
Tableau de Sophia Bebin

L'art et l'artiste :

L'art :

L’art est considéré comme une activité et en Europe on y regroupe principalement les « beaux-arts » comme la peinture, le dessin, la sculpture, l’architecture, la musique, la danse et la poésie. Plus récemment se sont ajoutés le cinéma, la télévision, l’art numérique, le spectacle vivant comme le théâtre, la photographie, la bande dessinée et la mode dans une certaine mesure.

On parle ici d’activité et pas de métier car le but premier de l’art n’est pas de créer un produit marchand. L’œuvre d’art, que ce soit à travers un film, une peinture, une musique ou même un jeux vidéo, est là principalement pour procurer des émotions à la personne qui la regarde. La peur, la joie ou la tristesse qu’elle nous procure est très subjective. Qui ne s’est jamais senti bête en se surprenant à pleurer en écoutant une musique alors que son voisin ne ressent rien de spécial ? L’art peut aussi parler à notre intellect et avoir pour but de nous faire réfléchir sur des problématiques de la société actuelle. 

Mais il faut bien admettre que si on veut s’améliorer dans ces domaines, créer plus régulièrement ou juste peaufiner son art ça prend du temps ! Il est donc difficile d’avoir un travail à côté et la vente de ses œuvres peut devenir une nécessité…    

L'artiste :

Ah l’artiste ! Cette personne solitaire, incomprise des autres et passionnée… Enfin ça c’est l’image romantique et biaisée qu’on en a, quoique… Car passionné il faut l’être pour maîtriser un ou plusieurs domaines de l’art !

En ce qui concerne le côté solitaire et incompris il y a du vrai si on y réfléchit bien. Être passionné ça prend du temps et il peut être compliqué de garder une vie sociale très active. C’est d’autant plus vrai que souvent l’espace de travail de l’artiste est son lieu de vie. Et là, Internet peut permettre de garder un lien social même à distance, en œuvrant de chez soi. Par exemple, au moment où j’écris cet article je regarde un stream (un live) d’un illustrateur sur Twitch. C’est une plateforme de vidéos en live avec la possibilité de communiquer via un chat. À l’origine Twitch a été créée pour des lives de jeux vidéos mais elle est de plus en plus utilisée par différents artistes : musiciens, dessinateurs, peintres, illustrateurs (en traditionnel ou digital). Cela leur permet de travailler sur leurs créations tout en communiquant avec d’autres artistes et des personnes intéressées par leur technique. Ils peuvent également montrer leurs œuvres et se faire connaître.

Le cliché de l’artiste incompris vient sûrement du fait que beaucoup d’artistes reconnus aujourd’hui, ne l’ont pas été de leur vivant. On peut par exemple citer Vincent Van Gogh ou Edgard Allan Poe. Il est souvent incompris car précurseur dans son art. Dans quelque chose d’aussi vieux, codifié et idéalisé que l’art il peut être difficile de bousculer les codes.

Quand on dit de quelqu’un qu’il est un artiste on sous-entend un jugement de valeur positif. Par exemple, tous les peintres ne sont pas considérés comme des artistes. Pour être reconnu en tant qu’artiste il doit être « validé » par ses pairs et, encore plus de nos jours, par le public. Mais comment peut-on juger alors que seule la technique est objectivement évaluable ? Car, comme nous venons de le voir, elle n’est qu’un outil pour nous donner des émotions. 

Par définition l’artiste est quelqu’un qui crée dans un domaine artistique. Mais alors, une personne extrêmement douée en peinture  (pour garder le même exemple) mais qui utilise sa maîtrise de la technique pour copier des œuvres, est-il un artiste ? 

Voilà la réponse de Malraux : 

« J’appelle artiste celui qui crée des formes… et artisan celui qui les reproduit, quel que soit l’agrément ou l’imposture de son artisanat. » dira ainsi Malraux.

 

Mais du coup, un artisan ne crée pas ? Il ne fait que reproduire en utilisant les techniques qu’il a appris ?

poterie et mains d'artisan

L'artisanat et l'artisan :

L'artisanat :

L’artisanat est le fait de créer un produit ou la mise en oeuvre d’un service grâce à un savoir-faire qui se transmet et qu’on a acquis. Les Compagnons du Devoir sont une bonne illustration de cette volonté de transmettre pour atteindre une certaine excellence dans son domaine. 

L’ UNESCO donne cette définition : « On entend par produits artisanaux les produits fabriqués par des artisans, soit entièrement à la main, soit à l’aide d’outils à main ou même de moyens mécaniques, pourvu que la contribution manuelle directe de l’artisan demeure la composante la plus importante du produit fini. La nature spéciale des produits artisanaux se fonde sur leurs caractères distinctifs, lesquels peuvent être utilitaires, esthétiques, artistiques, créatifs, culturels, décoratifs, fonctionnels, traditionnels, symboliques et importants d’un point de vue religieux ou social ».

L’artisanat met ainsi l’artisan et « sa patte » au centre du produit. C’est en cela que l’artisanat se distingue de l’industriel dont la production est créée et réfléchie en amont puis fabriqué par d’autres personnes, ou par des machines, en grande quantité. 

L'artisan :

Il crée, vend et assure souvent le service après vente du produit ou service qu’il propose. Lorsqu’on parle d’un artisan on peut autant penser à un électricien qu’à un verrier en passant par le fleuriste.

A l’origine l’artisan est celui qui met son art au service d’autrui. A partir du XVIIème siècle on le distingue de l’artiste car on lui associe un aspect commercial.

Actuellement de façon plus pragmatique un artisan doit, selon la Chambre de Métiers et de l’Artisanat :

  • Exercer une activité professionnelle de fabrication, de transformation, de réparation, de prestation de services relevant de l’artisanat. L’entreprise doit générer l’essentiel de son revenu de la vente de produits et de services issus de son propre travail.
  • Être économiquement indépendant. L’entreprise doit intervenir pour son propre compte et non pour celui d’une autre personne morale ou physique.
  • Être immatriculé au Répertoire des Métiers. Cette inscription est obtenue auprès des chambres de métiers et de l’artisanat après constitution d’un dossier.
  • Ne pas employer plus de 10 salariés lors de sa création

En France le concours le plus connu dans les métiers de l’artisanat est celui du Meilleur Ouvrier de France (MOF). Ce concours (on peut même parler d’examen) est organisé tous les trois ou quatre ans depuis 1924. Ce titre est même reconnu par le ministère du Travail en tant que titre  de niveau III (Bac+2). 

L'artisan créateur :

Être un créateur n’est pas un titre existant dans le droit français. On ne peut donc pas s’enregistrer comme créateur.trice. Cependant c’est un terme très utilisé pour préciser le type d’artisan dont on parle.

L’artisan-créateur  peut être un créateur de bijoux ou de vêtement, faire du crochet ou de la maroquinerie. Et même si en général cet aspect n’est pas visible dans des métiers d’artisanat de service on peut le retrouver chez les fleuristes, coiffeurs, chocolatiers etc… C’est surtout vrai lors des concours où la créativité est aussi importante que la technique. 

Les artisans d'art :

L’artisanat d’art est le domaine qui regroupe l’ensemble des métiers d’art. L’ INMA (Institut National des Métiers d’Art) recense 281 métiers d’art regroupés en 16 domaines d’activités :

  • Ameublement et décoration
  • Architecture et jardins
  • Bijouterie, joaillerie, orfèvrerie et horlogerie 
  • Céramique
  • Cuir
  • Facture instrumentale
  • Jeux, jouets et ouvrages mécaniques
  • Luminaire
  • Métal
  • Mode et accessoires
  • Papier, graphisme et impression
  • Restauration
  • Spectacle
  • Tabletterie
  • Textile
  • Verre et cristal

Dans ces métiers le savoir-faire est au service de la création. Les artisans d’art sont au croisement entre l’artiste et l’artisan. Cependant l’art et l’artisanat ne recouvrent pas les exactement les mêmes domaines. Et contrairement à l’art l’objectif principal de l’artisan d’art est la commercialisation de ses créations. Ils transforment la matière pour créer des objets uniques ou la restaure pour lui redonner vie. 

Mais qu’est-ce qui empêche l’artisan d’art de se transformer en artiste et de créer une œuvre unique, sans utilité pratique, juste pour la beauté de la matière et des couleurs? Par exemple une sculpture en verre.

Il peut être difficile de différencier dans un marché de créateurs un article réalisé par un artisan d’art, qui a travaillé la matière première, d’une pièce réalisée par un artisan-créateur qui n’a pas ce savoir-faire. Alors n’ayez pas peur d’aller parler à l’artisan pour en savoir plus sur son travail. Il sera toujours heureux de partager sa passion avec vous !

Pour conclure :

On l’a vu d’un point de vu légal il existe de réelles différences entre artisan et artiste. Mais tout n’est pas aussi fixé. Un artiste peut très bien faire de l’artisanat et inversement. Et cette limite et d’autant plus fine dans l’artisanat d’art.

Pour moi ce qui compte c’est avant tout l’intention qu’on y met. Une oeuvre d’art n’est pas  créée avec le but premier d’être vendue (même si c’est mieux on ne va pas se le cacher). C’est avant tout une recherche du beau, une volonté de faire réfléchir ou passer un sentiment. Elle n’est pas là pour plaire au plus grand nombre et généralement quand on achète une oeuvre c’est par coup foudre.  

Si vous vous intéressez au sujet d’un point de vu plus objectif et fiscal s’appuyant sur le Droit, je vous conseil l’article de CréalOuest « Créateurs, artistes et artisans : de qui parle-t-on ? ». Pour le découvrir cliquez Ici.

Pour en savoir plus voilà les liens des différents sites que j’ai utilisé :

Comme je vous l’ai dit au début cet article est fait pour se poser des questions, discuter et  donner son avis . Donc n’hésitez pas à donner le vôtre dans les commentaires !

Cet article a 1 commentaire

  1. Kerdal

    L’article est très complet, il m’a beaucoup appris. Il est clair, concis, et très bien renseigné. Bravo ?

Laisser un commentaire